Panneau solaire

Réduire les consommations d’énergies grâce au Passivhaus

Louisa Frangeul Actualité Ghara

Nous sommes confrontés actuellement à une augmentation sans précédent du coût de l’énergie (électricité, gaz). Chaque jour, les nouvelles sont de plus en plus pessimistes. Afin de protéger le pouvoir d’achat des ménages, le gouvernement a décidé de mettre en place un bouclier tarifaire  durant tout l’hiver et au besoin jusqu’à la fin de l’année 2022.

Ceux qui ont décidé d’habiter un logement répondant au standard « Passif » doivent surement se dire qu’ils ont fait le bon choix. Pour eux, cette augmentation du prix de l’énergie est pratiquement sans impact sur leur facture car ils habitent un logement très économe. Encore peu de personnes le savent, mais il existe donc aujourd’hui un principe constructif permettant d’avoir un très grand confort pour un coût de fonctionnement minime. Voilà une vraie solution à long terme !

Le Passivhaus c’est quoi ?  

Le concept « passif » existe depuis plus de 30 ans. Et depuis de nombreuses années, il fait ses preuves dans des climats et sur des territoires bien différents. Ce qui est remarquable, c’est que le principe de conception est très simple. Il ne fait pas appel à une surenchère technologique. Pour avoir un bâtiment passif, l’enveloppe thermique (parois, menuiseries), que l’on peut comparer à un manteau bien chaud, doit être très performante. Il faut ensuite limiter les infiltrations d’air, sources de consommations et d’inconfort, on peut assimiler cela à un coupe-vent. Afin d’avoir une qualité de l‘air intérieur très bonne, le renouvellement de l’air se fait au moyen d’une ventilation double flux. Ce système « technique », et c’est le seul indispensable, va récupérer la chaleur extraite via un échangeur et insufflé un air proche de la température intérieure. Une fois les déperditions minimisées, ce sont les apports solaires gratuits qui vont chauffer en grande partie le bâtiment. Ce n’est pas plus compliqué ! Un bâtiment passif se réfléchit et s’optimise dès la phase de conception.

Isolation renforcée et maison passive

Le passif s’est développé sur le confort hivernal et un besoin de chauffage très faible. Mais le passif est aussi très efficace en été. En effet, en hiver, une enveloppe thermique performante empêche la chaleur de s’échapper vers l’extérieur. Ainsi, plus la chaleur s’échappe et plus vous devez chauffer pour maintenir une température confortable. A vous d’évaluer quelle est cette température confortable, cela aura un impact direct sur votre facture de chauffage. En été, c’est la chaleur extérieure qui ne peut pas entrer dans le logement. Combiner une enveloppe performante avec des occultations sur les menuiseries et avec une ventilation nocturne, vous permettra de maintenir une certaine « fraicheur » à l’intérieur. Plus besoin de climatisation.

Le secteur du bâtiment représente plus de 40% des consommations d’énergie en France et émet 23% des émissions de gaz à effet de serre. Le bâtiment fait face à de multiples enjeux : baisser les consommations d’énergie, réduire la facture énergétique et notre dépendance et réduire l’empreinte carbone. Le concept passif de par sa sobriété et son efficacité à l’usage répond parfaitement aux problématiques actuelles et futures. Le passif, la vraie solution durable.

Energies

« Chauffer n’est rien d’autre qu’une adaptation constante aux erreurs de constructions »

M. Günter Lang (PHI Autriche)
Portrait du formateur Vincent Sialelli

VINCENT SIALELLI

FORMATEUR GHARA + GERANT DU BUREAU D’ETUDES BEPRAGMA

Envie de vous former au bâtiment passif ?

👉 Pour comprendre la conception et la maîtrise d’œuvre du Passivhaus, inscrivez-vous dès maintenant à la formation bâtiment passif !

C’est par ici : https://ghara.archi/formation-batiment-passif-maitrise-doeuvre-et-conception/